Découvrez l’interview de Allan Adoté

Interview de Allan Adoté, réalisée par le journal en ligne FréquenceSud.fr

 

 »

En lisant la biographie d’Allan Adoté, nous nous attendions à rencontrer un artiste inaccessible. Il faut dire que l’auteur, compositeur, interprète  a plus de 20 ans de carrière et a partagé l’affiche avec plusieurs géants de la musique: Nina Simone, Al Jareau, Crusaders, les Blues Brothers entre autres!
Nous le retrouvons pourtant dans un simple bistrot marseillais, où l’artiste est venu nous parler du projet « The James Brown Tribute Show » qui lui tient à coeur. Rencontre avec un Grand artiste plein d’humilité.

Comment est né le concept de « The James Brown Tribute Show »?

« L’idée du Tribute pour James Brown est venue par hasard. J’avais fait une émission il y a une quinzaine d’années avec Patrick Sébastien, il y avait Eddy Mitchell et ses invités. Quelqu’un l’a vue sur youtube, et l’a montrée à des amis. Ils ont trouvé ça magnifique et ont pensé qu’il fallait faire quelque chose. Patrick Sébastien m’avait bien préparé, il m’avait habillé et j’avais le look James Brown, la tête James Brown et ça a plu. En plus, je chante beaucoup de James Brown , je le chante depuis toujours. Cette idée est venue de tout ça et ce qui est drôle c’est qu’on ignorait qu’il y avait un film en préparation sur sa vie qui va sortir au mois d’octobre. »

S’agit-il plutôt d’une immitation ou d’une interprétation du répertoire de James Brown?

« J’interprète ses chansons et je chante comme James Brown aussi, mais je ne fais pas qu’interpréter, j’ajoute mon personnage. Je fais revivre les chansons de James Brown, à sa manière, en live en ajoutant de ma personne. »

Comment êtes vous arrivé dans le métier? Comment votre carrière a-t-elle débutée?

« J’ai un groupe qui existe depuis presque 20 ans maintenant. On continue à tourner et ça fonctionne car on est une bande de copains, on est 11 dans l’équipe et on a accompagné beaucoup d’artistes dans leurs tournées. Par exemple ma section de cuivre a fait le dernier album Forever Gentlemen,certains ont joué avec Johnny Halliday,Gloria Gaenor, qui a chanté I Will Survive, avec les Blues Brothers, avec Billy Paul. »

Nina Simone, Les Blues Brothers, Billy Paul, Gloria Gaynor, votre CV est plus qu’impressionnant que ressent-on lorsqu’on se produit aux côtés d’artistes aussi prestigieux?

« C’est magique. Il n’y a pas d’autre mot pour décrire ça. »

Comment réagit le public face à vos reprises?

« Toujours top. Il y a un côté live qui est intéressant parce que le live ne ment pas. Tu captes l’émotion sur le vif et il faut être bien entouré pour ça. »

Pourquoi vous êtes vous orienté vers la soul et le funk? Vous baignez dedans depuis tout petit?

« J’ai grandi dans la soul et le funk et j’ai toujours chanté ça depuis tout petit. Parce que j’ai grandi dans la Motown je chante du Otis Redding depuis tout petit du Wilson Pickett, oui j’ai grandi là dedans. »

Diriez-vous que la soul est indémodable?

« J’en suis certain pour la simple raison que même aujourd’hui, les gens retournent vers la soul pour y puiser des idées nouvelles pour demain. La soul est une base solide. »

Que pensez vous de ces groupes qui s’en inspirent et qui mélange ce style à des sonorités plus contemporaines?

« Je trouve que tout ce qui est créativité, nouveau son, nouveauté, c’est très bien. Pour la simple raison que c’est comme ça que doit se passer la musique, crier, composer. Je respecte tous les gens qui composent car composer de la musique ce n’est pas facile. Si ils vont puiser dans la soul, le gospel ou la salsa, le reggae,…tant que c’est bien fait, c’est magnifique. »

 »

 

 

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *